Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
SIT 77

Le SIT77 écrit à la Direction de Eurodisney - Disneyland Paris

1 Octobre 2018 , Rédigé par SIT 77 Publié dans #EURODISNEY

 
A l'attention de Karine RAYNAUD, Daniel DREUX et Catherine POWELL
 
Mesdames, Monsieur,
 
Alors que les négociations salariales doivent prochainement se conclure, notre section syndicale tient à vous rappeler les revendications que nous avons déjà portées à votre connaissance à plusieurs reprises, en réunion avec vous et par écrit, comme ce fut le cas déjà dans notre lettre ouverte d'avril 2018 ici rappelé :
 
Nous souhaitons vous redire ici deux principes qui nous semblent essentiels afin que votre " stratégie DLP2020 " et le redressement économique et financier de notre entreprise ne s'accompagnent pas d'un ressenti général d'injustice :
 
- Pas de politique salariale inférieure à l'inflation, soit au moins 2,3%
( Ce que vous pouvez faire sur l'augmentation des prix à l'égard de nos clients doit pouvoir permettre d'assurer un plan d'augmentation salariale pour les salariés qui soit au moins au niveau de la progression de l'inflation et du coût de la vie en Ile-de-France )
 
- Revoir les modalités de versement des bonus et autres dispositifs financiers de reconnaissance pour plus d'équité, de transparence et de motivation collective
( Selon nous, la situation actuelle où un(e) cadre en charge d'une équipe puisse obtenir plusieurs milliers d'euros de prime annuelle cependant que les salariés qu'il(elle) encadre obtiendront au mieux quelques dizaines d'euros de " Disney Top " et de " Clés de service " n'est pas satisfaisante )
Pour cela, il faut notamment enfin parvenir à faire fonctionner un véritable dispositif de prime d'intéressement collectif à l'atteinte des objectifs.
 
Notre souhait est que l'entreprise progresse et que les salariés en soient récompensés.
Pas plus, pas moins.
 
Espérant être entendus,
 
Et dans l'attente de vous lire,
 
Cordialement,
 
Pour la section syndicale SIT77 de Eurodisney - Disneyland Paris
David CHARPENTIER

 

Commenter cet article