Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
SIT 77

eurodisney

Politique sociale et salariale Eurodisney : le SIT77 reçoit des réponses de la Direction et insiste sur plusieurs points

2 Octobre 2019 , Rédigé par SIT 77 Publié dans #EURODISNEY

Courrier du SIT77 à la Présidente Eurodisney , Mme Rafalski , et la Directrice des Relations Sociales, Mme Raynaud :

 

Mesdames,

 
Nous avons bien reçu votre réponse à notre courrier de revendications, à laquelle nous tenons à apporter les précisions suivantes :
 
Nous ne pouvons que nous féliciter de votre souhait d’un dialogue social constructif, ce à quoi nous entendons contribuer.
 
Vous refusez d’envisager de majorer le travail du dimanche et nous le regrettons car il s’agit là d’une mesure à la fois de justice sociale ( sur le modèle de la majoration de rémunération du travail de nuit ) et de pragmatisme organisationnel : mieux vaut des salariés planifiés de manière motivante que contrainte et sans contrepartie, tant pour le climat social que pour l’efficacité opérationnelle...
 
Vous refusez d’envisager la mise en place d’une prime d’intéressement sur l’atteinte des objectifs : nous ne pouvons que le regretter car le dispositif des bonus réservés aux membres de l’encadrement génère des frustrations dans les équipes ( tant opérationnelles que support ) que vous devez ensuite atténuer en faisant perdurer le versement de la prime exceptionnelle de fin d’année... ce qui ne fait qu’accentuer la coupure entre catégories professionnelles, les uns étant fixés sur l’atteinte d’objectifs dont les autres ne se sentent que bien peu concernés...
 
Vous nous indiquez que de nombreuses promotions se font chaque année tout en indiquant vous même que 80% sont celles liées à l’ancienneté ( passages automatiques des coefficients 175 à 181 ou 200 à 215 ou 260 à 280 notamment ) et 20% soit 550 personnes sont des promotions statutaires ( pour l’essentiel des promotions au coefficient 200 et l’école dite « team leader » ainsi que quelques personnes accédant au statut cadre notamment comme « managers » )
C’est un fait. Et nous ne le contestons pas ( encore que certaines promotions devraient se faire et ne se font pas... du fait de questions « relationnelles » ... )
Mais cela ne règle pas le problème que nous pouvons constater : certains salariés sont amenés à assumer des tâches, missions ou attributions qui relèvent du coefficient supérieur au leur sans en obtenir la reconnaissance ( si ce n’est espérer une future éventuelle promotion, parfois possible et parfois illusoire , sachant par ailleurs que la prime de flexibilité est à la fois d’un montant dérisoire et plafonnée au coefficient 215 ) ...
C’est cela que nous souhaitons voir aplani et solutionné par une meilleure application de la grille de classification ( qui nécessite une mise à jour, c’est un fait ) et un positionnement au coefficient 220 élargi à toutes les filières professionnelles ainsi qu’une remise en question de l’utilisation discutable du statut assimilé cadre en lieu et place du statut cadre ( notamment les assistants-managers et analystes )
 
Pour ce qui est de la planification du temps de travail : nous prenons bonne note que les horaires adaptés resteront sur la base du volontariat et nous nous permettons d’insister sur l’importance de trouver l’équilibre entre besoins opérationnels et conciliation vie privée / vie professionnelle ( notamment pour les parents isolés et aidants familiaux )
C’est par le dialogue social constructif et de proximité que l’on doit pouvoir y parvenir.
 
Enfin, à propos des mesures salariales : au vu de ce qui précède et afin de garantir la motivation des salariés de notre entreprise, nous nous permettons d’insister pour qu’une prime substantielle de fin d’année soit versée ( le montant de l’année dernière étant une référence à conserver, soit 500 euros ) et que soit garantie une augmentation générale des salaires au moins à hauteur de l’augmentation du coût de la vie en Île-de-France ( soit 2% auquel nous demandons de fixer un seuil minimal de 50 euros mensuels )
 
Restant à votre disposition pour faire progresser ces questions et revendications,
 
Cordialement,
 
Pour le SIT77 et la Section Syndicale d’Eurodisney
David Charpentier

 

Lire la suite

Revendications sociales et salariales du SIT77 pour les salariés du groupe Eurodisney

12 Septembre 2019 , Rédigé par SIT 77 Publié dans #EURODISNEY

 
A l’attention de la PDG Mme Rafalski et de la Directrice des Relations Sociales Mme Raynaud :
 
Mesdames,
 
Alors que les négociations salariales viennent de s’ouvrir, notre section syndicale tient à vous rappeler les revendications que nous portons de manière constante, et qui sont plus que jamais d’actualité à la fois au regard des importants investissements en cours, des résultats opérationnels et financiers qui sont plus que substantiels et de votre " stratégie DLP2020 " qui pour être efficace se doit de s’accompagner d’un juste partage des résultats obtenus grâce aux efforts fournis par l’ensemble des salariés :
 
- Tout d’abord, nous demandons que les mesures salariales à venir soient à la hauteur des efforts d’investissement et de développement du site ( car Disneyland Paris ne serait qu’un simple décor sans les salariés qui le font vivre ) et pour cela il faut une augmentation générale d’au moins 2% avec un seuil minimum de 50 euros mensuels ,
ainsi que la nécessaire révision/revalorisation des salaires minimaux des coefficients dans le cadre de la redéfinition de la classification des emplois qui doit prochainement être faite
 
- Ensuite, il faut revoir les modalités de versement des bonus et autres dispositifs financiers de reconnaissance pour plus d'équité, de transparence et de motivation collective
( Selon nous, la situation actuelle où un(e) cadre en charge d'une équipe puisse obtenir plusieurs milliers d'euros de prime annuelle cependant que les salariés qu'il(elle) encadre obtiendront au mieux quelques dizaines d'euros de " Disney Top " et de " Clés de service " n'est pas satisfaisante )
Pour cela, il faut notamment enfin parvenir à faire fonctionner un véritable dispositif de prime d'intéressement collectif à l'atteinte des objectifs.
 
- Enfin, nous réitérons notre revendication de voir majoré le travail du dimanche, au moins à hauteur de ce qui est désormais pratiqué pour le travail de nuit : 30% de majoration des heures effectuées sur le dimanche nous semble à la fois légitime et équitable ( sachant que aujourd’hui c’est zéro centime de plus pour une planification qui ne se base pas sur le volontariat... )
 
Au delà de ces 3 revendications salariales, nous tenons également à insister sur les 2 points suivants : 
 
- Nous tenons à réaffirmer ici notre désaccord sur le fait que les « horaires adaptés » que vous entendez développer puissent devenir un mode d’organisation généralisé et sans tenir compte de la nécessité de pouvoir concilier vie professionnelle et personnelle
 
- Nous renouvelons notre demande que soient pleinement respectées les règles fixées par la Convention Collective en matière de classifications parce que chaque salarié(e) doit pouvoir être correctement positionné(e) et reconnu(e) pour son travail effectué et être réellement accompagné à l’egard de ses souhaits de développement de carrière et parce que le SIT77 refuse que l’on tombe dans une dérive pouvant viser à faire faire à tout « cast member » ou « assistant » ou « leader » le travail du statut/coefficient supérieur sans la promotion qui devrait s’y appliquer : à nos yeux on doit appliquer le principe « à  travail égal salaire/coefficient/statut égal » pour lequel une entreprise telle qu’Eurodisney se doit d'être exemplaire...
 
Notre souhait est clairement que l'entreprise progresse et tout aussi clairement que les salariés en soient justement reconnus et récompensés, à la fois sur le plan collectif et individuel, statutaire, organisationnel et salarial.
Pas plus, pas moins.
 
Espérant être entendus,
 
Et dans l'attente de vous lire,
 
Cordialement,
 
Pour la section syndicale SIT77 de Eurodisney - Disneyland Paris
David Charpentier, Secrétaire Général du SIT77 

 

Lire la suite

Le SIT77 répond présent à Eurodisney pour la mise en place du CSE

10 Juillet 2019 , Rédigé par SIT 77 Publié dans #EURODISNEY

Le SIT77 a signé le protocole d’accord prévoyant la mise en place du Comité Social et Économique d’Entreprise d’Eurodisney par élection en novembre prochain.

Au delà des dispositions pratiques, et de la réaffirmation de la présence durable de notre section syndicale dans cette entreprise, l’apport de notre signature avait comme principale condition de voir satisfaite notre  revendication ( partagée par plusieurs autres syndicats ) d’intégrer les suppléants comme des membres à part entière de ce CSE avec la possibilité d’y siéger et d’y contribuer activement ( ce que la loi ne prévoit pas )

Grâce à notre signature, ce protocole va pouvoir remplir les conditions légales de validité ( l’accord doit être signé par une majorité de syndicats ) et ainsi permettre cette avancée sociale et démocratique : le SIT77 est fier d’y avoir contribué, par la revendication d’abord, par la signature ensuite.

La section syndicale SIT77 va désormais déterminer les meilleures modalités pour continuer à être présents aux côtés des salariés d’Eurodisney et y œuvrer à un syndicalisme utile à la défense de leurs conditions de vie au travail, de rémunération, de reconnaissance professionnelle et de partage équitable des résultats obtenus grâce aux efforts de toutes et tous.

Pour la section syndicale SIT77 d’Eurodisney

David Charpentier
(0610050663)
Lire la suite

Le SIT77 persiste et signe...

24 Mars 2019 , Rédigé par SIT 77 Publié dans #EURODISNEY

Les résultats financiers et l'activité commerciale de Disneyland Paris sont bons, et c'est tant mieux...

La prime de fin d'année versée en décembre 2018, c'est également une bonne chose... mais qui ne rentre pas dans la rémunération mensuelle des salariés permettant de faire face aux factures, loyers et autres obligations personnelles et familiales, et qui n'est d'ores et déjà plus qu'un (sympathique) souvenir...

Désormais, alors que l'actualité de la gestion de l'entreprise est plus orientée vers l'accroissement des efforts de flexibilité et de rentabilité, le SIT77 le redit : nous ne pouvons pas accepter la quasi absence d'augmentation générale, l'absence de compensation salariale au travail du dimanche, et l'absence d'un véritable dispositif général de versement de prime d'intéressement équitable et pérenne sur l'atteinte des objectifs.

Il revient à la Direction de Eurodisney - Disneyland Paris d'y répondre.

Il revient aux syndicats de salariés de (ré)affirmer leurs revendications.

C'est ce que nous avons dit au journaliste du Parisien qui, cette semaine, voulait faire le point sur la situation économique et sociale de Disneyland Paris :

http://www.leparisien.fr/seine-et-marne-77/chessy-les-finances-d-euro-disney-sont-repassees-dans-le-vert-l-an-dernier-21-03-2019-8036748.php

 

Lire la suite

Article du Parisien évoquant la revalorisation de la prime de fin d'année à Disneyland Paris, avec expression du SIT77

27 Décembre 2018 , Rédigé par SIT 77 Publié dans #EURODISNEY

 
L'avis du SIT77 y est indiqué : selon nous, cette revalorisation est un signe positif, mais ne suffit pas pour rééquilibrer le plan salarial de cette année, qui est globalement injuste et incomplet, après les (très) bons résultats obtenus par l'entreprise...
 
Lire la suite

Courrier du SIT77 à la PDG d'Eurodisney : Oui à la prime de fin d'année de 500 euros !... Mais il faut encore améliorer la politique salariale de l'entreprise !...

20 Décembre 2018 , Rédigé par SIT 77 Publié dans #EURODISNEY

  
Madame Rafalski,

 

En tant que PDG d'Eurodisney (UES) et par votre décision d'augmenter la prime exceptionnelle de fin d'année 2018 à 500 euros au lieu de 200 euros, vous acceptez de compléter le plan salaire en compensant l'absence de primes d'intéressement-participation, ce qui permet d'équilibrer (un peu) mieux la reconnaissance des salariés vis-à-vis des (très) bons résultats obtenus en 2018.

 

Nous ne pouvons que nous en féliciter, même si cette prime aurait pu être portée à 1000 euros au lieu de 500, conformément aux annonces du Président de la République en réponse au climat social globalement dégradé en France et au mouvement dit des "gilets jaunes"...

 

Cela étant dit, ce n'est pas de nature à modifier notre constat que la politique salariale dans son ensemble n'est pas suffisamment juste, du fait notamment de la quasi absence d'augmentation générale, de l'absence de compensation salariale au travail du dimanche, et de l'absence d'un véritable dispositif général de versement de prime d'intéressement pérenne sur l'atteinte des objectifs.

 

Nous réitérons donc, à nouveau, ces 3 revendications, déjà portées à votre connaissance à plusieurs reprises à la fois par écrit et par entretien avec Mme Raynaud et Mr Dreux.

 

Nous considérons en effet que l'année 2019 doit permettre d'enfin y parvenir sur le site Eurodisney, à la fois au regard des importants investissements que la Walt Disney Company met en oeuvre sur notre site et en ligne directe avec ce que Bob Chapek vient d'écrire à l'ensemble des salariés des Parcs d'Attractions et Resort de la Walt Disney Company : il se dit " certain que nous ferons de 2019 une année encore plus exceptionnelle ! " et nous voulons croire qu'il s'agit aussi des progrès encore nécessaires à mettre en oeuvre afin de renforcer et compléter les pratiques sociales et salariales sur le site d'Eurodisney !...

 

Dans l'attente de pouvoir vous rencontrer très prochainement afin d'en débattre ensemble,

 

Veuillez recevoir nos salutations syndicalistes indépendantes,

 

Pour la section syndicale SIT77 d'Eurodisney
David Charpentier

Lire la suite

Politique salariale de Eurodisney - Disneyland Paris : la section syndicale du SIT77 écrit à la Direction Générale

24 Octobre 2018 , Rédigé par SIT 77 Publié dans #EURODISNEY

A l'attention de Mme Powell, Mme Raynaud, Mr Dreux - Direction Générale d'Eurodisney

Mesdames, Monsieur,


La Walt Disney Company a décidé de lancer un vaste plan d'investissement de 2 milliards pour développer le second parc d'attractions Walt Disney Studios, et vous procédez aux informations-consultations en ce sens.
Nous ne pouvons que nous en féliciter, d'autant plus que cela suit les efforts déjà engagés et à venir en termes d'entretien et de rénovation, notamment sur la zone hôtelière.

Que notre entreprise et son actionnaire aillent de l'avant, c'est assurément une très bonne chose.
Que nos résultats financiers s'améliorent, aussi.

Cependant, nous ne pouvons que constater que la politique salariale n'évolue pas dans les mêmes proportions, loin de là : l'effort que vous avez consenti, dans le cadre de l'évolution à venir de votre politique salariale, est en effet de l'ordre de 1% de cet effort d'investissement...

En toute objectivité, et parce que cela correspond à ce que nous revendiquons depuis plusieurs années, la section syndicale SIT77 d'Eurodiney ne peut que se féliciter de plusieurs annonces positives, et notamment :
- la confirmation du versement d'une prime de fin d'année de 200 euros, bien que nous préférerions un véritable accord d'intéressement pérenne, collectif et transparent sur l'atteinte des objectifs,
- la majoration salariale de 30% des horaires décalés entre 22h00 et 7h00, que l'on demandait depuis très très longtemps,
- une meilleure indemnisation des frais de transport pour les salariés travaillant en horaires décalés, c'est-à-dire finissant après 23h30 ou commençant avant 7h00,
- l'enveloppe allouée aux augmentations individuelles de salaires de 2%

Mais nous ne pouvons que déplorer que ce plan salarial présente plusieurs sérieuses lacunes, d'autant plus inacceptables au regard des efforts d'investissement que vous déployez à hauteur de 2 milliards d'euros :
- la quasi-absence d'augmentation générale ( seulement 0,5% jusqu'au coefficient 220 et rien pour les autres catégories de salariés )
- la perte de prime de nuit pour les salariés travaillant en nuit complète ( puisque la majoration ne prend plus en compte les horaires avant 22h00 et après 7h00 = par exemple l'horaire 20h00-5h00 fait perdre 2h00 de prime de nuit... )
- la répartition toujours injuste des bonus ( des milliers d'euros pour certains cadres, des centaines d'euros pour les chefs d'équipe et rien pour les autres... )
- l'absence de majoration salariale du travail du dimanche

Le SIT77 étant un syndicat minoritaire nous ne sommes pas dans la négociation avec capacité de signature, et nous prenons donc acte de la signature de cet accord salarial de NAO par 3 des 5 syndicats dits représentatifs, représentant à eux 3 un peu plus de 50% des salariés ayant voté.

Cela dit, nous tenons à vous dire ici que le compte n'y est pas !

Par ailleurs, outre les 4 revendications que nous avons ici réitérées, nous vous demandons de faire appliquer les augmentations individuelles de manière à garantir qu'aucun(e) salarié(e) ne perde du pouvoir d'achat au regard de l'inflation qui dépasse les 2% : en effet, il serait selon nous plus que contreproductif de démotiver les salariés alors que vous investissez fortement dans les installations, bâtiments et attractions, vous qui n'avez de cesse par ailleurs de dire que la réussite de Eurodisney - Disneyland Paris passe par l'efficacité et le dynamisme des salariés qui font ainsi vivre la "magie" pour nos clients...


Cordialement,

Pour la section syndicale SIT77 d'Eurodisney
David Charpentier

Lire la suite

Le SIT77 écrit à la Direction de Eurodisney - Disneyland Paris

1 Octobre 2018 , Rédigé par SIT 77 Publié dans #EURODISNEY

 
A l'attention de Karine RAYNAUD, Daniel DREUX et Catherine POWELL
 
Mesdames, Monsieur,
 
Alors que les négociations salariales doivent prochainement se conclure, notre section syndicale tient à vous rappeler les revendications que nous avons déjà portées à votre connaissance à plusieurs reprises, en réunion avec vous et par écrit, comme ce fut le cas déjà dans notre lettre ouverte d'avril 2018 ici rappelé :
 
Nous souhaitons vous redire ici deux principes qui nous semblent essentiels afin que votre " stratégie DLP2020 " et le redressement économique et financier de notre entreprise ne s'accompagnent pas d'un ressenti général d'injustice :
 
- Pas de politique salariale inférieure à l'inflation, soit au moins 2,3%
( Ce que vous pouvez faire sur l'augmentation des prix à l'égard de nos clients doit pouvoir permettre d'assurer un plan d'augmentation salariale pour les salariés qui soit au moins au niveau de la progression de l'inflation et du coût de la vie en Ile-de-France )
 
- Revoir les modalités de versement des bonus et autres dispositifs financiers de reconnaissance pour plus d'équité, de transparence et de motivation collective
( Selon nous, la situation actuelle où un(e) cadre en charge d'une équipe puisse obtenir plusieurs milliers d'euros de prime annuelle cependant que les salariés qu'il(elle) encadre obtiendront au mieux quelques dizaines d'euros de " Disney Top " et de " Clés de service " n'est pas satisfaisante )
Pour cela, il faut notamment enfin parvenir à faire fonctionner un véritable dispositif de prime d'intéressement collectif à l'atteinte des objectifs.
 
Notre souhait est que l'entreprise progresse et que les salariés en soient récompensés.
Pas plus, pas moins.
 
Espérant être entendus,
 
Et dans l'attente de vous lire,
 
Cordialement,
 
Pour la section syndicale SIT77 de Eurodisney - Disneyland Paris
David CHARPENTIER

 

Lire la suite

Le SIT77 tire le signal d'alarme à Eurodisney

15 Juin 2018 , Rédigé par SIT 77 Publié dans #EURODISNEY

Madame POWELL,

Suite à notre courrier du 12 avril, resté sans réponses de votre part, et alors que les investissements se concrétisent ( et nous nous en félicitons ) nous ne pouvons que constater que la réussite financière et économique ne s'accompagne pas de progrès salariaux ou sociaux... C'est même le contraire...

Le dialogue social ne peut pas se résumer à l'accompagnement des procédures disciplinaires ou des ruptures conventionnelles ( qui se multiplient ) : alors que l'entreprise se développe et se modernise, nous déplorons de voir que le climat social se détériore, et nous vous demandons de rétablir l'équilibre à la fois dans l'esprit de responsabilité sociale et l'obligation légale de gestion prévisionnelle des emplois et compétences... L'entreprise n'est pas qu'un capital financier, c'est aussi un collectif humain !

Depuis 4 mois, les investissements sont nombreux et massifs, et c'est une très bonne chose.

Mais depuis 4 mois combien de sanctions disciplinaires ? combien de licenciements ? combien de ruptures conventionnelles ?
Nous vous demandons d'ailleurs, à cet égard, de bien vouloir reconsidérer certaines procédures de licenciements, qui peuvent être considérés comme abusifs, avant que cela ne vienne encombrer davantage les tribunaux de prudhommes...
Pour notre part, sachez que nous vous saisirons à l'égard de plusieurs dossiers.

Et depuis 4 mois, quelles avancées en matière d'augmentations de salaires ou de primes en contrepartie des efforts accrus de flexibilité-réactivité-agilité ( selon vos termes, dans le cadre de votre nouvelle stratégie dite " DLP 2020 " ) ?
et quand aurons-nous une prime d'intéressement sur l'atteinte des objectifs ?
et quand y aura-t-il une contrepartie au travail du dimanche ( aujourd'hui c'est zéro centime ; sachant que nous sommes plusieurs syndicats à proposer une contrepartie équilibrée de majoration salariale de 25% ) ?

Nous vous le disons franchement, à vous et à votre prochain(e) remplaçant(e), par cette lettre ouverte puisqu'il n'y a pas de dialogue direct possible : Faire de Disneyland Paris un investissement efficace et rentable c'est bien, en faire une entreprise humaine et responsable c'est mieux !...

Dans l'attente de vous lire voire de vous rencontrer,

Cordialement,

Pour la Section syndicale SIT77 Eurodisney,

David Charpentier
Secrétaire Général du SIT77
0610050663

Lire la suite

Courrier du SIT77 à Madame Powell, PDG d'Eurodisney - Disneyland Paris

12 Avril 2018 , Rédigé par SIT 77 Publié dans #EURODISNEY

Notre 26e année s'achève, avec de notables avancées financières pour les investissements et résultats de Disneyland Paris... mais bien peu pour la politique sociale et salariale vis-à-vis des salariés... Il faut encore quelques efforts !...

 

Madame POWELL,

Il y a un an nous vous avions indiqué que selon nous le symbole de la réussite du 26e anniversaire de Disneyland Paris ne devait pas être seulement commercial ou économique mais aussi social.

Force est de constater, hélas, que trop peu d'avancées ont été réalisées en ce sens, hormis une augmentation de salaire à hauteur de l'inflation et une modique prime de fin d'année... voire un sympathique mais bien modeste bon d'achat de 15 euros pour les salariés chanceux qui sont reconnus pour leurs bons et loyaux services ( dite " clé de service " )

Nous vous le redisons, alors que vous vous apprêtez à passer le relais de la présidence de notre entreprise, votre politique sociale n'est pas à la hauteur  de votre politique stratégique et financière, et nous ré-insistons sur les points essentiels suivants :

- Vous souhaitez une entreprise plus réactive et plus "agile" selon vos termes, et nous pensons aussi que la réactivité est un atout qu'il faut développer, mais pour véritablement et efficacement mobiliser les énergies de tous et de chacun(e) il est nécessaire de mieux valoriser les efforts fournis par les salariés par l'institution d'une prime d'intéressement réellement pérenne et l'attribution de véritables augmentations individuelles sur la base de critères clairs et objectifs

- Vous souhaitez une entreprise plus efficace et plus "digitale" selon vos termes, et vous avez sans aucun doute raison là-aussi, mais là-aussi nous vous le redisons : afin de gagner en efficacité il faut pouvoir responsabiliser sur la base d'une meilleure reconnaissance professionnelle de chacun(e) des salariés par un meilleur respect des positionnements de coefficients/statuts et des fiches descriptives d'emplois précises et appliquées, ce qui n'est de fait toujours pas le cas

- Vous souhaitez que l'entreprise gagne en flexibilité, et pour nous ce n'est pas un sujet tabou : la flexibilité est une nécessité économique, mais elle doit être compensée de manière équitable, ce qui n'est à ce jour toujours pas le cas...

Nous réitérons donc cette revendication légitime, bien que la loi ne vous y contraigne pas, d'instituer une majoration salariale, juste et raisonnable, du travail du dimanche à 25%

Nous vous demandons également d'étendre le versement de la prime de nuit au prorata des heures effectuées au delà de 22h00  : en effet il n'est pas juste qu'il n'y ait aucune prime de nuit pour des horaires allant jusqu'à 3h00 du matin !...

Ce que nous vous disons là, nous le répétons depuis plusieurs années, et alors qu'Eurodisney a passé le seuil des 25 années d'existence il est à nos yeux plus que temps que l'on passe aux actes, afin que votre "stratégie 2020" soit atteinte dans l'intérêt de tous et de chacun(e).

Dans l'attente de vous rencontrer pour étudier ces points et revendications,

Cordialement,

Pour la Section syndicale SIT77 Eurodisney,

David Charpentier

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 6 > >>